Retour à l'Accueil

Accès client, les services, les tarifs ...
 
     
  Test  
     
 

Test d'Orientation

Quel métier est fait pour vous ?"

>>>Passer le test

 
     
     
  Mon Alvé-job  
     
 
 
     
     
  Librairie emploi  
     
 

Sélection du Rucher

à découvrir ...

 
     
     
  Test  
     
 

Tester votre QI

Mesurez votre "intelligence"

 >>>Passer le test

 
     

 

 
     
 
Tour d’horizon de la reprise d’affaire
 
     
 

Reprendre une entreprise, ça vous tente ? Alors premier avertissement : ne croyez pas que, parce que tout est déjà en place et que l’affaire tournait avant vous, vous n’avez plus rien à faire ! Bien au contraire, reprendre une entreprise ou un fonds de commerce nécessite une longue préparation. Les abeilles ont déblayé le terrain pour ceux qui sont prêts à se lancer dans cette aventure palpitante…Commencez donc par vous offrir un petit panorama de la transmission d’entreprise !


  Les tendances actuelles en chiffres

50 000 entreprises changent de propriétaire chaque année, mais le nombre de reprises diminue depuis la fin des années 1980. Cependant, avec le vieillissement de la population active, on prévoit que la moitié des responsables actuels passeront le relais dans les dix prochaines années, ce qui implique une forte reprise des transmissions d’entreprises dans les années à venir.

Plus de 80 % des reprises concernent des fonds de commerce.

La moitié des entreprises reprises n’ont pas de salarié, et une large majorité fait partie des TPE, c’est à dire qu’elles emploient moins de 10 personnes.

La reprise a permis de maintenir plus de 100 000 emplois en 1999

Il s’agit encore, dans la majorité des cas, d’entreprises familiales dont le patron prend sa retraite.

65 % des repreneurs sont des personnes physiques, mais la reprise d’une entreprise par une autre connaît actuellement une forte croissance (rachat d’entreprises concurrentes pour gagner des parts de marché…)

Part des reprises en nom propre sur le nombre total de reprises par secteur d’activité en 1998 :

(source APCE)

32 % des reprises s’effectuent avec moins de 50 000 F de capitaux initiaux et 57 % avec moins de 100 000 F.

Répartition des repreneurs selon capitaux initiaux :

(source APCE)

Plus de 90 % des reprises concernent l’artisanat (au sens d’activité principale relevant du secteur des métiers et moins de 10 salariés)


  Deux principaux types de reprises (bien que chaque reprise soit un cas particulier…)

Celles de 2 salariés et moins, qui correspondent souvent à un repositionnement professionnel : elles se font généralement sous la forme d’entreprises individuelles, avec peu de capitaux, et la clientèle est le plus souvent composée de particuliers. La majorité de ces reprises ne s’inscrit pas dans une logique de développement mais dans le but de disposer d’un outil de travail permettant de " gagner sa vie " de manière autonome. Le repreneur dans ce cas se prépare en général seul ou avec son conjoint, et le rachat concerne le plus souvent un fonds de commerce.

Celles de plus de 3 salariés, qui s’inscrivent dans une logique plus entrepreneuriale : elles se font surtout en société, avec des capitaux initiaux beaucoup plus conséquents, et une intention d’embaucher rapidement plus fréquente. Pour les plus grosses reprises, ce développement correspond souvent à l’achat d’une nouvelle activité sous forme de filiale. L’appel à des conseillers spécialisés est évidemment beaucoup plus répandu chez ce type de repreneurs.

Suite de l'article


 

Accueil
du Rucher
Copyright 2009 © Activit@e Emploi ®
Tous droits réservés
www.lerucher.com - Contact

haut de
la page