Retour à l'Accueil

Accès client, les services, les tarifs ...
 
     
  Test  
     
 

Atout recrutement

Un outil essentiel pour gérer votre carrière

>>>Passer le test


 
     
     
  Mon Alvé-job  
     
 
 
     
     
  Librairie emploi  
     
 

Sélection du Rucher

à découvrir ...

 
     
     
  Test  
     
 

Tester votre QI

Mesurez votre "intelligence"

 >>>Passer le test

 
     

 

 
     
 
Les différents entretiens
 
     
 

Les différents types d'entretiens
Vos différents interlocuteurs
Le déroulement de l'entretien
Les différents styles d'entretiens
Pour en savoir plus
Librairie

 
     
 

Votre candidature a été sélectionnée, vous avez enfin obtenu un entretien d'embauche. Un entretien d'embauche ne s'improvise pas, une préparation minutieuse s'impose. Mais savez-vous qu'il existe différents types d'entretiens ? Alors suivez-nous pour un état des lieux.


Les différents types d'entretiens

     Dans un processus de recrutement, vous serez peut-être amenés à rencontrer plusieurs types d'entretien.


L'entretien individuel

Le premier, auquel vous n'échapperez pas, est l'entretien individuel, durant lequel vous rencontrerez un recruteur en face à face. Lors de cette rencontre, le recruteur analysera vos savoir, vos savoir-faire et savoir-être. Votre but sera de le convaincre que votre profil correspond à celui défini pour le poste.


L'entretien de groupe

Vous pourrez également être amené à participer à des entretiens de groupe. Ce type d'entretien est essentiellement pratiqué dans les grands groupes ( Procter & Gamble, Kraft Jacob Suchard…). Lors de ces entretiens une dizaine de candidats sont réunis, les recruteurs vous exposent une problématique que vous devez résoudre ensemble.
Dans de telles mises en situation, tous les comportements sont observés : qui prend des notes, qui coordonne, qui dirige et comment , qui coupe la parole, qui favorise le dialogue…. 

Les autres types d'entretien

Par ailleurs, il existe d'autres types d'entretiens que vous pourrez rencontrer :

   - Le jury de recruteurs : vous serez ainsi face à 2, 3, ou 4 personnes. Selon les cas, il pourra s'agir par exemple du DRH, de votre responsable hiérarchique direct, d'un futur collègue et du chef d'établissement. N'oubliez pas que chacune des personnes présentes aura à émettre un avis sur votre candidature. Ainsi n'omettez pas de regarder chacune d'elle tour à tour.

   - " Les entretiens successifs " : durant une journée (ou une ½ journée), vous pourrez rencontrer alternativement un certain nombre d'interlocuteurs : DRH, responsable hiérarchique direct, chef d'établissement, futur collègue. Certains pourront être chargés de ne valider que vos compétences techniques par exemple. La règle d'or de ces entretiens : rester cohérent et ne pas se contredire.

En général, le recruteur souhaitera vous rencontrer une deuxième, voire troisième, ou quatrième fois. En effet les procédures de recrutement sont de plus en plus longues (surtout dans les grands groupes). 
Généralement lors du premier entretien on fait connaissance avec le candidat, lors du deuxième on essaye de valider plus précisément les compétences et les motivations du candidat pour le poste et l'entreprise, et lors du troisième on valide la personnalité par le biais de tests, il peut y avoir un quatrième entretien au cours duquel les résultats des tests sont validés.
Selon les entreprises, l'ordre des entretiens change et le nombre peut être réduit. Mais tous ces éléments seront validés.

Comme pour les entretiens successifs, toute la difficulté, résidera dans le fait de rester motivé et de ne pas se contredire, ni se relâcher au cours des différents entretiens. 



Vos différents interlocuteurs

Selon la taille de l'entreprise et les secteurs d'activité, vous rencontrerez des interlocuteurs différents: 

- Dans les grandes entreprises, vous pourrez rencontrer d'abord le responsable du recrutement, le DRH, le responsable du service, votre supérieur hiérarchique direct, un psychologue ou un consultant d'un cabinet de recrutement.

- Dans les PME, le recrutement est généralement assuré par le chef d'entreprise ou le responsable du service. Une première sélection peut être faite par un cabinet de recrutement, l'APEC ou l'ANPE. 

Chacun d'eux aura pour objectif principal de valider l'adéquation de votre candidature avec le profil défini pour le poste. Selon l'expérience et la formation de votre interlocuteur, cette validation et le mode de questionnement seront différents :

Le consultant d'un cabinet en recrutement : il recherche une adéquation entre le profil qui a été défini dans l'entreprise et le vôtre. Par contre dans certains cabinets, les consultants sont spécialisés par grandes fonctions qu'ils connaissent parfaitement.

Le responsable du personnel : le candidat doit correspondre au profil, mais il doit aussi être capable d'évoluer dans l'entreprise, donc de correspondre à sa culture et de s'intégrer correctement, pour un contrat à duré indéterminé.

Le supérieur direct : il veut quelqu'un d'opérationnel, qui puisse s'intégrer rapidement et qui réponde aux besoins qu'il a définis. Il vous jugera plutôt sur vos compétences.

La plupart des recruteurs ne sont pas des professionnels du recrutement mais des directeurs des ressources humaines maîtrisant beaucoup mieux le droit du travail et la gestion du personnel que les techniques de recrutement(sauf dans les grandes sociétés ou dans les cabinets de recrutements avec lesquels il est dangereux et difficile de biaiser). Un non professionnel du recrutement recrutera souvent au "feeling " en posant des questions qui ne sont pas forcément pertinentes, ils se fonderont pour beaucoup dans leur capacité de vieux loup, pour juger les hommes.
C'est pourquoi ne surestimez pas le recruteur en pensant qu'il verra tout au fond de vous sans que vous ayez besoin de lui faire comprendre explicitement quelles sont vos motivations.

En revanche quel que soit le type de recruteur, les mêmes reproches sont souvent formulés, en ce qui concerne les jeunes diplômés. Soyez-en conscient, pour que le recruteur ne puisse pas vous les reprocher à vous aussi. 

Les reproches les plus courants formulés sont :

- le manque de pragmatisme
- l'autosatisfaction
- le refus de connaître les réalités de l'entreprise
- la méconnaissance des problèmes de l'entreprise
- le manque d'autonomie
- les problèmes d'adaptation


Le déroulement de l'entretien

La durée de votre premier entretien peut varier entre 30 minutes et une heure.
Le lieu : un bureau sur le lieu de travail ou dans un endroit externe à l'entreprise : salle de réunion d'un hôtel, restaurant (déjeuner le midi), cabinet de recrutement…

 Les différents étapes de l'entretien :

Chaque recruteur a ses propres méthodes d'entretien. le déroulement sera également différent selon les postes à pourvoir.
Ainsi, l'ordre des diverses phases d'entretien peut changer, certaines étapes pourront avoir une durée plus ou moins longues, mais l'on peut cependant remarquer des grandes parties incontournables :

1. Le premier contact : le recruteur et vous-même faites connaissance. Votre interlocuteur se nommera et vous précisera sa fonction. A votre tour vous vous présenterez. " bonjour, François Durand…. "

2. Présentation de l'entreprise et du poste : le recruteur vous présentera la société et le poste. Il pourra également vous demander au préalable ce que vous connaissez sur l'entreprise et comment vous vous projetez dans le poste.

3. Votre présentation : le recruteur vous questionnera pour obtenir des compléments d'informations sur votre candidature ( savoir, savoir-faire, savoir-être). Selon les cas, il pourra vous demander tout simplement : " Présentez-vous ". Reprenez ainsi l'ordre de votre CV, en apportant des éléments supplémentaires tels que par exemple : qu'avez-vous retiré de chacune de vos expériences ?

Lors du déroulement de l'entretien, employez une méthode connue sous le nom de STAR :
Situation : décrivez la situation
Travail : décrivez le travail effectué
Action : décrivez les actions menées
Résultat : décrivez les résultats obtenus et ce que vous avez retiré de cette expérience 

Entraînez-vous à décomposer vos réponses en respectant ce process. Ainsi, vos réponses seront toujours précises, complètes, structurées et votre raisonnement paraîtra sans faille.

En règle générale, évitez toujours de répondre par oui ou par non, détaillez et argumentez vos réponses. Vous retrouverez fréquemment les mêmes questions :
*Maîtrise de telle ou telle compétence 
*Responsabilité exercée 
*Connaissance d'un secteur ou d'un domaine 
*Qualité démontrée dans une situation donnée. 

Entraînez-vous à l'avance à construire de telles réponses en vous basant sur votre CV. Vous pouvez également utiliser des expériences extra-professionnelles pour démontrer certaines de vos qualités .
Avoir des réponses structurées et bien construites ne suffit malheureusement pas pour réussir un entretien. Il faut également respecter certaines règles :
· Ne vous présentez jamais comme un surhomme. Vous pouvez parler d'une erreur qui vous a permis de progresser. 
· Ne divulguez de vos anciens employeurs que des chiffres non confidentiels et surtout ne les critiquez jamais (vous ne savez pas ce que recruteur pense d'eux) 
· Répondez clairement aux questions posées, évitez " la langue de bois ".
· Votre entretien doit être un " dialogue ", posez également des questions.
· Ménagez des pauses dans vos réponses. Cela posera votre discours et permettra éventuellement au recruteur de reprendre la main ou de reformuler la question si votre réponse ne lui convient pas. 
· Ne mentez pas, car vous ne savez pas ce que sait exactement le recruteur sur vous. De plus, si vous vous contredisez d'un entretien à un autre et qu'il s'en rend compte, votre prestation s'arrêtera là. 
· Employez peu de termes techniques, ceci pour 2 raisons : si le recruteur n'a que cette fonction dans l'entreprise, rien ne dit qu'il maîtrisera ces termes. Ensuite, si vous ne venez pas du même univers, cela peut prêter à confusion. Et si vous employez des termes techniques, mettez vous à la portée de votre interlocuteur, explicitez-les.
· Attendez la fin de l'entretien pour aborder la question du salaire.

Votre sincérité :
Inutile de mentir, même sur des points anodins. Les recruteurs ont des techniques d'entretien qui leur permettent de recouper les informations que vous leur donnez.
Bien sûr, il est toujours possible de mentir par omission...mais ce n'est pas toujours facile à mettre en pratique ! Si certains points de votre vie vous gênent, le mieux est de réfléchir calmement avant l'entretien à la façon dont vous pourriez apporter une réponse, au cas où l'on vous interrogerait à leur propos.

4. La conclusion : En fin d'entretien, on vous posera la question classique :
"Avez-vous des questions ?" 
IL FAUT TOUJOURS EN AVOIR AU MOINS UNE !
Les questions que vous pouvez poser peuvent porter sur l'un des thèmes suivants, s'ils n'ont pas été abordés auparavant :
· Vos responsabilités (humaine, organisationnelle, budgétaire, ...) 
· Votre profil de carrière (promotion, ...) 
· Votre salaire 
Evitez de poser une question dont vous avez eu la réponse au cours de l'entretien.

Avant de partir, ne laissez rien dans le flou. Qui doit reprendre contact : vous ou l'employeur ? dans quel délai recevrez-vous une réponse ? y aura-t-il d'autres entretiens ? devrez-vous passez des tests ?….
Lorsque vous sortez du bureau, les suites de l'entretien doivent être parfaitement claires.


Suite de l'article

Page 1 - 2


 

Accueil
du Rucher
Copyright 2009 © Activit@e Emploi ®
Tous droits réservés
www.lerucher.com - Contact

haut de
la page