Retour à l'Accueil

Accès client, les services, les tarifs ...
 
     
  Test  
     
 

Atout recrutement

Un outil essentiel pour gérer votre carrière

>>>Passer le test


 
     
     
  Mon Alvé-job  
     
 
 
     
     
  Librairie emploi  
     
 

Sélection du Rucher

à découvrir ...

 
     
     
  Test  
     
 

Tester votre QI

Mesurez votre "intelligence"

 >>>Passer le test

 
     

 

 
     
 
Emploi et recrutement dans les TPE/PME
 
     
 

Interview de Sophie PEHAU, secrétaire générale de la CGPME 31

Pouvez-vous nous présenter la CGPME 31 ?
Pouvez-vous nous donner une définition des TPE-PME ?
Avez-vous un rôle à jouer auprès des demandeurs d'emploi ?
Qu'est ce que la CGPME peut apporter à un chef d'entreprise concernant le recrutement ?
A votre avis, quelles sont les difficultés que les chefs d'entreprise peuvent rencontrer pour recruter ?
Y a t il des postes difficiles à pourvoir ? lesquels ? Pourquoi ?
Quels sont les critères retenus par les chefs d'entreprise ?
L'emploi est-il réellement présent dans les TPE-PME ?
Quel est le rôle de la CGPME par rapport aux dispositifs de l'emploi des handicapés ?
Un demandeur d'emploi désire travailler dans une TPE-PME ? Quelle démarche doit-il adopter ?
Quels conseils lui donneriez-vous pour optimiser sa recherche ?
Quelles sont les différentes tendances économiques de la région Midi-Pyrénées ? et plus particulièrement du département Haute-Garonne concernant les TPE-PME ?

 
     
 

Qu’en est-il de l’emploi dans les TPE/PME ? Sophie Péhau, secrétaire générale de la CGPME 31 nous présente les modalités de recrutement dans les TPE/PME ainsi que le panorama de l’emploi dans ce secteur.


Pouvez-vous nous présenter la CGPME 31 ?

La CGPME 31 a été créée dans les faits en 1992, elle est représentante locale de la CGPME nationale. Elle assure au quotidien la défense des dirigeants de PME au travers des mandataires qu'elle nomme dans les instances touchant la vie des entreprises.

La CGPME a été fondée par L. Gingembre à la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour assurer la représentation spécifique et politique des PME-PMI, jusque là inexistantes. C'est d'ailleurs elle qui a " inventé " le terme PME. Elle est une organisation patronale interprofessionnelle, elle regroupe en son sein des entreprises du Service, du Commerce et de l'Industrie. son rôle principal est de promouvoir un statut spécial pour les PME, en matière administrative, juridique et fiscale. 

Quelle est son organisation ?

La CGPME 31 est une association de type loi 1901. Elle compte aujourd'hui plus de 600 adhérents. Elle est régie par un Conseil d'Administration et un bureau, dans lesquels on retrouve des chefs d'entreprises dirigeant des PME.

Les membres de Conseil d'Administration sont renouvelés par tiers tous les ans, leur nombre maximum est de 18. Ils sont bénévoles.

Son rôle ?

La CGPME 31 rempli trois rôles : animer, représenter et défendre les intérêts des entreprises.

Le rôle d'animation est caractérisé principalement par une fonction d'information vis-à-vis des PME locales. Deux types d'informations peuvent être délivrés : des informations collectives comme par exemple publication des nouveaux textes de lois ou réunions d'informations, et des informations personnalisées correspondant à des démarches et des requêtes précises émanant directement des PME.

En terme de représentation, la CGPME 31 tient un rôle politique auprès des partenaires sociaux du département. Elle nomme des représentants ( dirigeants de PME) qui seront interlocuteurs privilégiés auprès du Conseil des Prud'hommes, des Tribunaux de Commerce, de la Chambre de Commerce et d'Industrie, de l'URSAFF… dans ces organismes, la mission des élus et de défendre le point de vue de la PME et de veiller au respect de sa spécificité.

La CGPME assure sa mission de défense des PME à travers le dialogue direct avec les Pouvoirs Publics. Ces rencontres avec les Pouvoirs Publics peuvent être liées à la préparation d'un texte législatif important, à un événement économique et social majeur ou à un changement de Gouvernement, tout comme à la réglementation sur une multitude de sujets techniques. Elle peut formuler un mandat général de défense (exemple des 35 heures) mais aussi des mandats particuliers de défense.

Ses différents outils de travail ?

Depuis sa création, la Confédération Générale des PME a toujours eu le souci de mettre en place toute une palette de services pour venir en aide à ses adhérents.

En appui du Conseil d'Administration et du bureau, il existe une équipe de permanents (8 personnes au total) qui mettent en œuvre tous les outils de travail proposés par la CGPME. La notion de service est très importante, elle est pour nous le moteur essentiel de nos activités. En effet, nous nous attachons à résoudre très précisément à chacun des problèmes soulevés par nos adhérents.


Pouvez-vous nous donner une définition des TPE-PME ?

Malheureusement non, car il n'existe pas de définition exacte des TPE-PME. Nous sommes confrontés à la pluralité des terminologies.

Généralement, on s'accorde à définir les PME comme les entreprises de moins de 500 salariés. La CEE quant à elle définit les PME comme les entreprises de moins de 250 salariés non filiales de groupes.

Pour la CGPME, la PME est l'entreprise où le dirigeant possède la plus grande partie des parts, c'est à dire dans laquelle il fait preuve d'un engagement patrimonial important.


Avez-vous un rôle à jouer auprès des demandeurs d'emploi ?

Non, car ce n'est pas le rôle premier qui est conféré à la CGPME. Elle peut jouer accidentellement ce rôle, récemment nous avons eu la délicate mission d'établir le reclassement des salariés ayant perdu leur emploi suite au sinistre d'AZF.

Il existe des services publics d'emploi qui sont plus à même de s'occuper des candidats, la CGPME ne peut remplir cette fonction étant donné qu'elle ne dispose pas des moyens matériels nécessaires à cette réalisation. 

Elle peut par contre, fournir aux demandeurs d'emploi des informations concernant les besoins des entreprises en matière de recrutement , ceci se faisant à court et à moyen terme.


Qu'est ce que la CGPME peut apporter à un chef d'entreprise concernant le recrutement ?

Plusieurs outils sont à la disposition du chef d'entreprises en matière d'emploi. La CGPME peut l'éclairer sur les différentes aides publiques qui peuvent lui être octroyées concernant son recrutement, elle peut également lui donner des informations utiles sur les différents contrats de travail existants. Le chef d'entreprise peut aussi participer à des forums de l'emploi : collectes d'offres, consultation des CV, proposition de postes à pourvoir…


A votre avis, quelles sont les difficultés que les chefs d'entreprise peuvent rencontrer pour recruter ?

Les chefs d'entreprise rencontrent de nombreuses difficultés quant au recrutement. Ils sont actuellement confrontés à une pénurie de candidats. Le choix est restreint et les personnes qualifiées sont en nombre insuffisant. Sans occulter évidemment l'image négative que véhiculent les métiers industriels et manuels.


Y a t il des postes difficiles à pourvoir ? lesquels ? Pourquoi ?

Certains métiers souffrent actuellement d'un manque d'attractivité comme par exemple les métiers techniques que l'on retrouve dans les secteurs de la métallurgie et du BTP. Les postes à qualification technique sont donc très difficile à pourvoir.


Quels sont les critères retenus par les chefs d'entreprise ?

Le critère de la motivation est celui que retiendra de toute évidence le chef d'entreprise. Si le candidat n'a pas réellement les qualifications demandées, mais qu'il fait preuve d'une grande motivation, le chef d'entreprise pourra s'adapter, il mettra à la disposition du candidat tous les outils nécessaires pour accroître ses compétences.
Le candidat doit donc faire preuve d'implication, cela motivera le choix décisif de son recruteur. 


L'emploi est-il réellement présent dans les TPE-PME ?

Effectivement, l'emploi est présent dans les TPE-PME, ce sont les entreprises les plus créatrices d'emplois. les chiffres sont très représentatifs de ce phénomène. En 10 ans, elles ont crée 1 100 000 emplois. 
Dans le domaine de l'insertion des jeunes également, en 1999 elles ont embauché 91.5 % des contrats qualification, 77.8 % des contrats d'adaptation et 96.9 % des contrats d'orientation. Selon les données chiffrées de l'UNEDIC, en 20 ans les PME ont crée 2 686 139 emplois alors que les grandes entreprises ont supprimés 573 445 emplois. 
Les contrats d'apprentissage dans 85 % sont effectués dans les entreprises de moins de 50 salariés.
En conclusion, les TPE-PME sont les championnes de l'insertion professionnelles des jeunes.


Quel est le rôle de la CGPME par rapport aux dispositifs de l'emploi des handicapés ?

La CGPME intervient auprès des entreprises, en faisant la promotion des actions menées par l'AGEFIPH) afin de faciliter l'insertion professionnelle des personnes handicapées. La CGPME mène également quelques actions pour favoriser l'insertion des stagiaires handicapés dans les entreprises.


Un demandeur d'emploi désire travailler dans une TPE-PME ? Quelle démarche doit-il adopter ?

Le demandeur d'emploi ne doit pas hésiter à faire des candidatures spontanées, elles sont très appréciées des chefs d'entreprise, sans oublier le fait que ces candidatures doivent être ciblées.

Après l'envoi du CV et de la lettre de motivation, il est recommandé au candidat de se présenter directement à l'entreprise sollicitée, cela témoignera d'autant plus de sa motivation. Il peut également la contacter par téléphone pour connaître la réponse à son candidature. Il faut savoir que les PME donnent souvent une réponse aux candidats (qu'elle soit positive ou négative évidemment).


Quels conseils lui donneriez-vous pour optimiser sa recherche ?

Le candidat doit préciser son projet professionnel, c'est à dire qu'il doit être capable de dire ce qu'il veut faire concrètement. Il faut absolument que sa recherche soit en adéquation avec ses inspirations personnelles sans quoi sa motivation ne pourra être valable. Il est également préférable qu'il cible géographiquement et professionnellement les entreprises qu'ils désirent démarcher.
Le candidat doit connaître la PME pour laquelle il postule. Il pourra se renseigner sur son activité, sa santé, son marché…


Quelles sont les différentes tendances économiques de la région Midi-Pyrénées ? et plus particulièrement du département Haute-Garonne concernant les TPE-PME ?
  

Les événements tragiques de Septembre dernier ont bouleversé la dynamique économique de notre région. Effectivement il ne faut oublier que la région Midi-Pyrénées dépend étroitement de la conjoncture économique internationale.
Jusque là l'économie de notre département se portait bien , mais actuellement certains secteurs comme l'aéronautique souffrent d'une baisse d'activité. A ce jour nos prévisions pour la période 2001-2005 sont brouillées. 

Quelle est votre vision d'ensemble de l'économie des PME en Haute-Garonne ?

Les tendances économiques qui se dégageront du second semestre 2002, nous permettrons de définir les prévisions pour les années suivantes. Pour l'instant, c'est encore trop tôt pour donner des statistiques précises, l'économie est encore trop incertaine.
Nous devons également connaître les conséquences exactes du sinistre AZF pour le moment nous ne pouvons pas de donner de réponses précises.


Merci Mme PEHAU pour cette interview


Pour plus d'informations

CGPME 31

49 grande rue Saint Michel
31400 Toulouse
Tel : 05.62.26.75.13
Fax : 05.62.26.75.13

Cgpme31@pme-mp.com


 

Accueil
du Rucher
Copyright 2009 © Activit@e Emploi ®
Tous droits réservés
www.lerucher.com - Contact

haut de
la page