Retour à l'Accueil

Accès client, les services, les tarifs ...
 
     
  Test  
     
 

Atout recrutement

Un outil essentiel pour gérer votre carrière

>>>Passer le test


 
     
     
  Mon Alvé-job  
     
 
 
     
     
  Librairie emploi  
     
 

Sélection du Rucher

à découvrir ...

 
     
     
  Test  
     
 

Tester votre QI

Mesurez votre "intelligence"

 >>>Passer le test

 
     

 

 
     
 
Dossier : Le bilan de compétences Stratégie
 
     
 

État des lieux
Pourquoi faire un bilan de compétences ?
Vous êtes à la recherche d'un emploi ?
Vous êtes salarié ?
Le déroulement du bilan de compétences
Bien choisir son centre de bilan de compétences
Pour en savoir plus
Quelques livres

 
     
 



Vous êtes salarié ?

Le bilan de compétences peut faire suite à une initiative personnelle ou à une initiative de l'employeur dans le cadre d'un plan de formation.

Qui peut y avoir accès ?

Tout salarié qui a au minimum 5 ans d'expérience professionnelle et 12 mois d'ancienneté dans l'entreprise. Le salarié doit respecter un délai de 5 ans entre chaque bilan au sein de la même entreprise.

Cas particulier :

Les titulaires d'un CDD : ils doivent totaliser 24 mois d'activité en tant que salarié au cours des cinq dernières années, dont quatre mois au cours des douze derniers mois. 

Les intérimaires : ils doivent justifier de cinq ans d'activité en tant que salarié ou de trois ans d'activité dans l'intérim, dont, dans les deux cas, un an au moins dans l'entreprise de travail temporaire au sein de laquelle ils demandent à bénéficier d'un congé de bilan de compétences.

Dans quel cadre ?

Dans le cadre d'un plan de formation

L'initiative vient de l'employeur. Le salarié peut donner son consentement ou pas. Il doit donner sa décision dans un délai de 10 jours durant lesquels il a la possibilité de s'informer sur le déroulement du bilan auprès de l'organisme prestataire choisi par son employeur. Une fois l'accord du salarié obtenu, une convention doit être signée par l'employeur, le salarié et l'organisme prestataire.

Dans le cadre du congé pour bilan de compétences

Le bilan se déroule donc en général sur trois jours durant lesquels le salarié continue de percevoir sa rémunération. En effet, ce congé est comparable à un temps de formation et donc à une période de travail. Il ne peut être déduit de la durée des congés annuels payés.
Un délai de franchise de 5 ans doit s'écouler pour qu'un salarié ayant bénéficié d'un congé pour bilan de compétences puisse à nouveau y prétendre dans la même entreprise.

Bien entendu, si le salarié le souhaite pour diverses raisons, il peut effectuer le bilan sur son temps libre.

Les formalités :

Vous devez faire parvenir à l'employeur une demande d'autorisation d'absence 60 jours au plus tard avant le début du bilan. Elle doit préciser la date et la durée du bilan ainsi que le nom de l'organisme dans lequel il va se dérouler. 

Si vous remplissez les conditions exigées et déposez votre demande dans les délais impartis, le congé ne peut vous être refusé. Par contre, il peut faire l'objet d'un report (qui ne peut excéder 6 mois) dont l'employeur doit motiver les raisons dans les 30 jours suivant la réception de la demande d'autorisation d'absence.

Le financement

S'il entre dans le cadre d'un plan de formation voulu par l'entreprise, c'est elle qui doit être en mesure de le financer c'est-à-dire de payer le coût de la prestation à proprement parler mais aussi la rémunération du salarié.

Un bilan coûte de manière générale entre 8 000 et 14 000 francs. Il représente donc une charge importante pour les entreprises.

Si la démarche est initiée par le salarié (dans le cadre d'un congé individuel pour bilan de compétences), le financement peut se faire par l'intermédiaire des OPACIF (Organismes Paritaires chargés des Congés Industriels de Formation). Ces organismes paritaires (ils comprennent des représentants des employeurs et des représentants des salariés), sont présents dans chaque région de France. On peut prendre l'exemple du FONGECIF, (Fond de Gestion du Congé Individuel de Formation), qui est ouvert à tous les métiers. Celui-ci peut financer de manière partielle ou totale le coût de votre bilan.

Suite de l'article

Page 1 - 2 - 3 - 4 - 5




 

Accueil
du Rucher
Copyright 2009 © Activit@e Emploi ®
Tous droits réservés
www.lerucher.com - Contact

haut de
la page